~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Bones : le Conteur

Aller en bas 
AuteurMessage
Bones
Spécialiste de Serpents & Échelles
Bones

Messages : 98
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 27
Localisation : Hochelaga

Bones : le Conteur Empty
MessageSujet: Bones : le Conteur   Bones : le Conteur Icon_minitimeVen 24 Aoû 2012 - 10:47

Il était assis au pied des marches d’une taverne, taillant un bout de bois avec son petit couteau rouillé. À l’intérieur, les paysans s’y mettaient à cœur joie en beuglant et en riant à s’en briser les cordes vocales. Bones écoutait leurs histoires incompréhensibles d’ivrognes avec un sourire aux lèvres. Il n’avait jamais eu beaucoup d’amis, en fait, il n’en avait jamais eu. Les gens avaient peur de lui, on le craignait pour sa soi-disant folie. Bones s’en moquait. Il savait qu’il avait encore toute sa tête… mais il savait également qu’il n’était pas totalement ordinaire.

Il avait passé les premières années de sa vie en compagnie de ses parents et sa sœur Jeanne. Des sorciers plutôt puissants qui savaient rester discrets. Toutefois, les villageois, terrorisés par toutes sortes de créatures maléfiques, en eurent marre et firent une chasse aux sorciers. Ils emportèrent Bones et sa famille, ainsi que plusieurs autres innocents, pour aller au bûcher. La panique débloqua en Bones une quantité phénoménale de magie et il réussit à se sauver en tuant tous ses adversaires. Étant trop jeune pour contrôler ses pouvoirs, le jeune Bones ne put épargner ses parents et sa sœur.

Après cette tuerie effroyable, Bones s’empressa de quitter son village natal. Il était ardemment recherché et il n’avait pas envie de se battre à nouveau. Le cœur en miettes, il s’enfuit dans les bois et passa la majorité de son adolescence à errer sans croiser âme qui vive. Pour atténuer sa solitude, Bones découvrit une particularité à ses pouvoirs : il pouvait faire apparaître les morts. Il s’entoura alors de sa famille et l’illusion fut suffisante pour lui redonner un peu d’espoir. N’étant pas encore très stable, Bones s’efforça de mieux maîtriser son pouvoir, de sorte qu’en quelques mois, il fut en mesure de faire apparaître sa famille plusieurs jours complets sans se fatiguer.

Après des années de vagabondage et d’entraînements magiques intensifs, Bones tomba sur un nouveau village. L’histoire du petit sorcier nécromancien qui avait tout détruit avait eu le temps d’être oubliée. Personne n’allait le reconnaître, il pouvait enfin se reposer. Au départ, les villageois ne s’approchaient pas trop, repoussés par l’apparence négligée de Bones. Ce ne fut que lorsqu’ils le surprirent à parler avec entrain, seul, qu’ils se mirent à l’éviter pour de bon.

Depuis, Bones acceptait sa solitude. Il n’avait pas envie de quitter le village, il n’avait aucune ambition. Il passait ses journées à discuter avec ses parents, sa sœur, les défunts en général. Bones écoutait leurs histoires. Tous avaient une légende, un mythe à raconter, et ils étaient ravis d’avoir enfin un nouvel auditoire. Rapidement, Bones en apprit bien plus que n’importe quel historien de l’époque. Il mémorisait tous les évènements sans exception et s’amusait à inventer de petites chansonnettes pour mieux s'en rappeler.

Une douleur vive sortit Bones de ses rêveries. Il jeta un coup d’œil à son doigt et constata que le couteau avait dévié de sa route. Il exerça une faible pression autour de la plaie et regarda la goutte de sang qui se formait sous ses yeux. Elle glissa, telle une larme rouge, le long de son index et elle s’écrasa sur le sol poussiéreux. Bones éclata de rire, frictionna doucement son doigt et observa la plaie se refermer.

Lorsqu’il leva les yeux, il aperçut un gamin qui le dévisageait avec effroi. Bones lui sourit maladroitement, le visage défiguré par sa grimace. Le petit garçon prit les jambes à son cou en direction de l’auberge la plus proche. Bones eut une moue perplexe, puis il haussa les épaules. Ça n’avait pas d’importance, il reverrait le gamin tôt ou tard. Mort ou vif.

Bones se remit à la tâche et continua à tailler son bout de bois. Celui-ci étant devenu trop mince, il ne cessait de se taillader les doigts, mais il n’y fit pas attention. Il se contenta de chantonner l’air qui ne quittait jamais sa tête.

C’était un p’tit garçon curieux, avec les ch’veux d’un ange
Certains le croyaient très timide, jusqu’à temps qu’il se venge
Au bûcher, le sang a coulé, tout le monde y a goûté
Maintenant il s’en mord les doigts, toute la journée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bones : le Conteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lovely Bones
» The Lovely Bones
» Bones
» Un conteur
» Haut Conteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Univers alternatifs :: Fantasy :: Grimoire de Tavasque :: Personnages Légendaires-
Sauter vers: