~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 A kiss with a fist is better than none

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyle

Kyle

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 29

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeDim 25 Nov 2012 - 9:37

Lorsque Kyle relevait la tête, il ne voyait que du noir à perte de vue. La ville avalait les étoiles de ses néons virulents, ne laissant qu'un mince croissant lunaire flotter au-dessus des grattes-ciels et des vieilles églises néo-gothiques. En rétrospective, c'était un paysage plutôt oppressant, cette sorte d'épaisse couverture déposée au-dessus de la métropole, éclairée seulement par les lumières frénétiques des voitures, des commerces et des bars agités, mais c'était le seul ciel que Kyle connaissait réellement, et la nuit était comme sa confidente, celle qui l'attirait dans ses bras, lui chuchotait des secrets à l'oreille et masquait ses blessures encore mieux que le meilleur des baumes.

Il marchait dans les rues avec les mains dans les poches et le capuchon bas sur son visage, ses yeux trop sombres pour être visibles lorsqu'il penchait la tête pour se concentrer sur ses pas.

Kyle avait faim. C'était une arrière-pensée vague, une sensation légèrement dérangeante qui lui tordait occasionnellement l'estomac. Il n'avait mangé qu'une barre de chocolat quelque part dans la matinée et une pomme un peu plus tard qu'une jeune femme lui avait donnée alors qu'il était assoupi dans le métro, la tête entre les genoux. Il n'avait plus d'argent du tout, il avait épuisé toutes ses réserves de ces précédents combats. Plus tôt dans la soirée, il s'était rendu au ring pour tenter de se trouver un match quelconque auquel participer, mais on lui avait tourné le dos avec un "les places sont pleines aujourd'hui, reviens quand tu regarderas droit devant toi, gamin".

Kyle se demandait bien depuis quand exactement on commençait à se soucier des adolescents qui se défonçaient la gueule sous terre. (Peut-être qu'il y avait eu un grave accident récemment et les vieux qui dirigeaient l'affaire avaient été pris d'un sursaut au coeur et ô comme cette perspective aurait été ironique.) Résultat: il avait faim, il avait froid, il était agacé et il ne savait plus quoi faire de son temps. Une certaine envie grésillait sous sa peau, sensation qui rendait ses gestes plus saccadés, qui crispait son poing comme s'il n'avait que le désir de l'écraser sur quelque chose. Kyle pouvait poser des mots sur l'impression et lorsque ses pas le conduisaient d'eux-mêmes vers le son des rires et des voix en colère, des néons lumineux et de l'odeur d'alcool et de sueur, il se demandait si son envie n'était pas en fait une addiction.

Il y avait peu de bars en général qui ne cartaient pas leurs clients et le seul qui se trouvait tout près l'avait banni possiblement à tout jamais depuis la dernière fois où Kyle avait "malencontreusement" démarré une horrible bagarre générale dans la place. Les cafés n'étaient pas une possibilité non plus, il n'avait pas une cent dans les poches et se ferait tout aussi vite jeter dehors. Les restaurants étaient à oublier et les commerces étaient en majorité tous fermés puisque neuf heures avaient sonné depuis belle lurette. En plein à ses réflexions, ce fut un néon particulier qui attira le regard le Kyle, une enseigne vers un endroit que Jean lui avait conseillé il y avait déjà un ou deux mois (le temps était parfois dur à compter lorsqu'on vivait pratiquement dans la rue) et comme tout bon conseil de Jean, l'endroit en question était une boîte de nuit sans vérification d'âge, bourrée à craquer de gens, de terrible musique techno et de toutes sortes de substances licites et illicites.

Kyle n'aimait pas particulièrement les boîtes de nuit (trop de gens, trop de bruit), mais les sensations de ses pieds et de ses mains semblaient peu à peu disparaître à force de subir le froid de la soirée, aussi il ne prit que quelques secondes avant de se décider à entrer à l'intérieur. L'endroit n'était pas si grand, composé principalement d'une large piste de dance où trônait tout au fond une scène surélevée occupée par un DJ et d'une balustrade faisant le tour de la place qui contenait aussi le bar et qu'on pouvait atteindre en empruntant les discrets escaliers en spirale situé à gauche de la scène.

Écrasé sur une pluie de bruits, d'odeurs et de couleurs, Kyle se tassa dans un coin, prenant un moment pour frotter ses mains entre elles, faire circuler la nouvelle chaleur qui l'assaillait. Il gardait un oeil sur l'escalier, souhaitant avant tout y grimper pour se tirer loin de la foule compacte. Kyle longea le mur, lentement, comme si les gens qui se massaient au centre avaient été une faune sauvage ou des zombies prêts à le bouffer, et alors qu'il atteignait enfin la rampe de l'escalier, un type le bouscula et lui renversa son verre de bière dessus. Glacé et tremblant, Kyle resta figé sur place, la main sur la rampe métallique, face à l'inconnu qui s'esclaffait bruyamment.

Bien après ces évènements, lorsque Kyle aurait retrouvé un tant soit peu de bon sens, il observerait son reflet battu dans un miroir, ses jointures craquelées de sang, et se demanderait encore une fois s'il y avait un mot pour cette addiction qui le dévorait.

Alors que le type hilare allait tourner les talons, Kyle l'agrippa par son t-shirt, le ramena quelques centimètres plus bas pour le mettre à son niveau, et lui écrasa son poing sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emy
Garce numérique intersidérale
Emy

Messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 26

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeLun 26 Nov 2012 - 23:44

Emy n'avait que très peu dormi ces temps-ci. Pour tout dire, elle n'avait pris que quatre heures de sommeil depuis deux jours. Ses deux emplois ne lui donnaient pas fière allure. La nuit lui redonnait cependant toujours un peu d'énergie. Enfin, suffisamment pour endurer la basse des haut-parleurs à tout casser pendant des heures. Le club n'était pas un endroit de tout repos. En effet, les stroboscopes, néons et toutes autres sources de lumière étaient digne de tuer quiconque ayant une légère tendance épileptique. Il va sans dire que les clients de l'endroit n'étaient pas les plus calmes non plus. Qui voudrait bien danser et rencontrer des gens dans ce genre d'endroit? Les décibels fendant l'air étaient propices à faire éclater les tympans, non pas à la conversation...

Toute la soirée, Emy avait fait tourner les disques avec brio. Pour la troisième fois ce mois-ci, on l'avait approché pour des contrats divers. Elle répondait sans cesse ne plus avoir de temps ni de sommeil. Tout de même, c'était flatteur de savoir qu'elle faisait son travail à merveille. Emy en était d'ailleurs consciente ; le rythme n'avait plus de secrets pour elle. Malgré la fatigue et l'épuisement constant, elle réussissait à satisfaire les clients. Les soirées étaient longues cependant. Les gens qui fréquentent les clubs ne semblaient pas avoir une large ouverture côté musical. Les demandes spéciales étaient les chansons que l'on entendait toujours partout sans arrêt. Emy allait finir par péter un câble si elle entendait encore ''Sexy Bitch'' sortir des hauts parleurs gigantesques. Il fallait donc une grande connaissance des variétés musicales pour parfois sortir des sentiers battus des chansons sur lesquelles il était possible de danser. Comme quoi la musique des clubs étaient plutôt redondante et agaçante.

Il était quatre heure du matin, l'heure de fermeture habituelle du club. Emy n'avait qu'à transporter son portable et quelques fils dans son sac. Le reste du matériel appartenait au gérant du Dionysos. Les gens pullulaient jusqu'à l'extérieur de manière exténuée. Certains avaient du mal à marcher et d'autres ne semblaient pas avoir toute leur tête. C'était habituel après tout. Sortant par la porte arrière, elle fit le détour jusque sur le côté gauche de l'édifice en brique. Le froid intense la fit frissonner. Elle mit son écharpe autour de son cou et la remonta jusqu'à son nez. Il commença même à neiger un peu, ce qui fit la fit sourire. Elle aimait tellement l'hiver.

Puis, elle fit une découverte plutôt inhabituelle. Un jeune homme avait été visiblement sortit du club de manière plutôt violente. Emy n'avait encore jamais vu de combats au Dionysios. Enfin, mise à part quelques personnes soûles qui se débattaient avec d'autres pour rigoler. Celui-ci saignait du nez et avait les jointures couvertes de sang aussi. Il était très tôt dans la matinée, il faisait froid et lui il était planté là à se les geler, semblait-il, depuis un bon moment.

-He... ça va?

Mais quelle question idiote. ''Évidemment que non'' était la réponse. Elle soupira avant de venir lui enrouler maladroitement son écharpe autour des mains. En y repensant bien, Emy se dit qu'elle allait tacher son écharpe de sang. Quand même, il en avait plus besoin qu'elle en ce moment. La jeune femme voulu garder ses distances. Les types louches couverts de sang dans une ruelle étaient plutôt à éviter. Seulement, il semblait plus frigorifié qu'autre chose. S'il avait voulu lui faire du mal il l'aurait fait depuis un moment. C'était bizarre quand même. Elle ne l'avait jamais aperçu au club et pourtant il venait clairement de se faire jeter dehors. Elle recula de quelques pas avant de voir sa réaction. Le rouge contrastait avec la neige de manière atroce. Comment donc quelqu'un pouvait-il s'infliger de telles blessures? Elle tenta d'analyser ses blessures avec le peu de lumière qui parvenait jusque derrière le bâtiment. Il avait même un oeil au beurre noir! Au fond d'elle-même, elle priait pour ne pas être tombé sur un soûlon ou un consommateur de substances louches.

Elle prit la direction opposée pour espérer retourner chez elle. Son corps lui criait d'aller dormir, de récupérer l'énergie qu'elle avait perdue depuis quelques jours. Au moins elle aurait pût l'aider ne serait-ce qu'un peu et aurait fait sa part. Emy avait un peu de mal à se faire à l'idée de laisser quelqu'un dehors dans un froid pareil. Seulement, c'était difficile de faire confiance à n'importe qui de nos jours. Elle ne voulait surtout pas s'attirer des ennuis. S'il avait l'air d'un bagarreur, elle voulait encore moins être mêlée à quelconque problème pouvait-il lui occasionner.


Dernière édition par Emy le Mar 4 Déc 2012 - 14:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle

Kyle

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 29

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeLun 3 Déc 2012 - 23:06

Son poing s'aplatit sur le nez du type dans un craquement sonore. Le bruit sembla résonner comme un coup de tonnerre aux oreilles de Kyle, illusion auditive parmi la musique tonitruante de l'endroit. Le mec poussa un cri en s'arquant vers l'arrière sous la force du choc et s'effondra sur des inconnus, ce qui provoqua une série d'exclamations interloquées, de jurons colorés et de rires. L'homme parut un moment être absorbé par une sorte de champignon multicolore, traversé de part et d'autre par des faisceaux lumineux bleus, rouges, verts, de bras agités, cheveux luisants, vêtements trop serrés, puis il fut recraché, le visage en sang, l'air colérique, le poing serré sur son verre vide comme s'il allait lui jeter au visage. Kyle serra les dents, remonta machinalement la manche de son pull et sourit en voyant l'autre se crisper.

-'Spèce de débile, articula l'inconnu, une main sur son nez ensanglanté. Tu m'as presque cassé le nez!

La phrase se termina sur une note d'hystérie et Kyle nota qu'un demi-cercle commençait lentement à se former aux alentours du type, des gens curieux, appréhensifs, qui prenaient conscience de la scène à laquelle ils étaient en train d'assister. La musique était toujours aussi forte, en absurde contraste avec l'étrangeté du moment. Kyle ne s'était encore jamais battu dans un club bondé, submergé de danseurs et de néons, il n'avait jamais eu cette impression d'être en train de créer un paradoxe sauvage. Un vague frémissement le parcourut et il déplia ses doigts doucement.

-Dégage-moi cet air de con de ta face, disait l'autre et ses mots gargouillaient derrière sa paume et le sang qu'il avalait. Espèce de fou, espèce de...

Les soûlons et les fêtards étaient les pires adversaires, mais ils étaient aussi les plus dédicacés.

Le type se jeta sur lui, bondissant de toutes ses forces, les mains jetées en avant, son verre vide tombant au sol dans un tintement à peine audible par dessus la musique, et le percuta comme un boeuf trop lourd et désorienté. Emporté par l'impact, Kyle renversa au sol, agrippant férocement le bras et les cheveux de l'autre dans sa chute pour l'entraîner à sa suite. Dans le désordre le plus total, ils roulèrent sur quelques mètres, essayant tour à tour de coller un poing dans la figure de l'autre, donnant des coups de pied à tout va, mordant, crachant, griffant. Lorsque Kyle se trouvait à se point d'épuisement physique et mental, il avait cette impression désespérée d'être en train de courir sur un long fil quasi-invisible étendu au sommet d'une fissure infinie. Le noir s'étendait à ses pieds et Kyle courait, courait et il frappait, battait, ruait comme pour en oublier son corps lui-même.

Des mains dures et froides comme des barres de fer l'empoignèrent par le cou et les bras, le forçant rudement à lâcher sa prise sur le t-shirt de son adversaire. Kyle se débattit en forcené, toujours aveuglé par sa bagarre sans dessus-dessous, tordant son corps entre les mains sans pitié de ceux qui le trainaient sans doute vers la sortie du club. Il cria des injures, la tête enflammée, atteignit du plat de la main la tempe de l'un des deux gardiens de sécurité. On le jeta sans ménagement à l'extérieur et Kyle atterrit à plat ventre, le nez dans la fine poudre blanche qui glaçait déjà les rues de la ville. La porte de la ruelle claqua durement, l'enfermant seul avec un silence étourdissant après la cacophonie sans fin de la boîte de nuit.

Il avait les joues en feu, la lèvre fendue, un oeil à demi-fermé, enflant déjà et virant probablement sur le mauve, du sang sur les jointures et sous les ongles. Il s'était cogné le genou en tombant, celui-ci commençait à l'élancer douloureusement. Kyle se releva non sans mal, crachant un peu de sang au sol, et réalisant par le même fait avec agacement qu'il saignait aussi du nez. Le type avait peut-être été bourré, mais il avait cogné plutôt fort malgré tout. Au milieu de ses constatations, le bruit de pas résonnant dans la ruelle le fit sursauter.

-He... ça va?

La fille était totalement inconnue: brune, plutôt grande, des lunettes ovales et la moitié de son visage cachée dans son écharpe. Elle sortait aussi du club et paraissait peu convaincue de sa propre attitude. Kyle se demandait d'ailleurs pourquoi elle prenait la peine de lui adresser la parole, mais avant qu'il ne puisse dire quoique ce soit, elle lui avait déjà glissé son écharpe autour de ses mains ensanglantées en gardant la tête baissée et un air bizarrement déterminé. Kyle la regarda tourner les talons, ses mains stupidement tendues, enveloppées dans une écharpe mauve pâle qui aurait tôt fait de se tacher de son sang, et il lui sembla ressentir plus que jamais le froid du mois de novembre, la neige qui se déposait doucement sur ses épaules, en parfait contraste avec la douce chaleur de l'étoffe. Kyle avait froid, il avait faim, il pissait le sang et il était fatigué. Elle lui avait adressé la parole en premier et lui avait même refilé son foulard. Il n'était pas si fou au point de ne pas en profiter, pour une fois qu'une occasion comme celle-ci se présentait durant une soirée comme celle-là.

-Hey! Mada- Mademoiselle?, s'exclama-t-il en la rattrapant, se maintenant en retrait, les bras levés en signe de paix. Je me demandais si vous n'aviez pas quelque chose à manger? Ou quelques sous pour des pansements?

Il n'avait pas tant l'habitude d'aborder les gens directement pour mendier, aussi il se sentait quelque peu mal à l'aise, comme s'il touchait un fond tout nouveau, quelque chose d'étampé comme "sale" et "disgracieux". Comme l'était tout le reste de son existence en rétrospective. Kyle baissa la tête, grelottant sous son pull trop mince. Il ajouta:

-Sinon, merci quand même hein. Rien que l'écharpe, c'était déjà super.


Dernière édition par Kyle le Mar 30 Juil 2013 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emy
Garce numérique intersidérale
Emy

Messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 26

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeJeu 13 Déc 2012 - 23:24

Finalement, Emy regretta presque de lui avoir légué son écharpe. Un vent froid vint souffler un grand coup et la faire frissonner de tout côtés. Mais bon, elle n'allais tout de même pas la lui reprendre. Ça aurait été stupide et même méchant. Elle avait beau adorer l'hiver, elle n'était pas encore habituée aux températures presque extrêmes du Québec comparées à la France. Elle tenta de refermer un peu plus son manteau et mit ses mains dans ses poches. Emy entendit des pas par derrière. Se retournant vivement, elle sentait que son coeur avait raté un battement. Finalement, le jeune homme démontrait bien ses intentions pacifiques. La fatigue n'aidait pas au stress qu,éprouvait déjà la jeune femme . Elle se demanda d'ailleurs comment elle avait fait pour lui tourner le dos. Ce genre de type était plutôt effrayant.

-Je me demandais si vous n'aviez pas quelque chose à manger? Ou quelques sous pour des pansements? ... Sinon, merci quand même hein. Rien que l'écharpe, c'était déjà super.

Elle émit un soupir de soulagement assez perceptible. L'idée de partir en courant lui avait vaguement traversé l'esprit, mais en constatant ce qu'il voulait elle n'allait tout de même pas ignorer sa demande. Hésitante, elle fouilla cependant dans sa poche pour en sortir un billet de cinq et une pièce de deux dollars. Sans rien dire, elle lui sourit maladroitement avant de les lui déposer dans la main. Reculant de quelques pas, elle reprit sa route et en lui tournant le dos à nouveau, cette fois en jetant quelques regards discrets derrière elle pour être certaine qu'il ne la suivait pas. Emy avait tendance à juger un peu trop facilement, mais dans cette situation ça devenait totalement compréhensible. Avec tout ce qui se passait quand personne ne regardait...

Il était donc cinq heures lorsqu'Emy arriva enfin chez elle. Totalement épuisée, elle ouvrit la porte de son appart au troisième de manière démotivée. Elle entra, marchant lentement et presque aveuglément. Elle ouvrit la lumière et ne fit que jeter son sac par terre,retirant son manteau rapidement et se dirigeant vers sa chambre en toute hâte. Elle se changea, éteignis toutes les lumières et sauta sous les couvertures de son lit bien chaud. Après un long soupir et quelques tours sur soi-même, Emy s'endormit sur-le-champ.

---

Le réveil sonna trop bruyamment aux oreilles de la pauvre jeune femme. Elle s'assied rapidement dans son lit en donnant un énorme coup sur son cadran.

-J'ai envie de pleurer tellement j'suis épuisée...

Emy parlait souvent toute seule depuis qu'elle n'habitait plus avec sa mère. Elle sentait que le building pouvait aspirer son énergie négative ou un truc du genre. Ça lui faisait du bien de se plaindre, surtout si elle n'avait personne à embêter avec ses histoires, autre que les murs. Elle se dirigea vers la salle de bain très lentement. Après une douche, un déjeuner rapide et son uniforme enfilé, elle mit à nouveau son manteau d'hiver et ses bottes pour affronter le froid matinal de l'hiver rude qui s'annonçait.

Il était désormais huit heure. Elle devait travailler au d'Amadriel ce matin-là, comme plusieurs autres. Entrant au restaurant de manière un peu pressée,elle avait déjà deux minutes de retard. Elle s'empressa d'aller enfiler ses rollers pour se glisser rapidement derrière la caisse. Les douches matinales avaient beau la réveiller un peu, Emy n'en restait pas moins morte de fatigue. Elle sentait d'ailleurs que la journée allait être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle

Kyle

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 29

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeVen 14 Déc 2012 - 11:58

Kyle s'arrêta sec au moment où la jeune fille faisait volte-face à la manière d'un cerf pris d'assaut par les phares illuminés d'une voiture. Ses yeux étaient larges derrière ses lunettes et Kyle ne se doutait pas que son coeur battait tout autant la chamade. Elle avait peur de lui. Embêté, Kyle fit de son mieux pour se tasser sur lui-même, pour se faire encore plus chétif qu'il ne l'était vraiment. Il rabaissa les bras doucement, les mains tendues vers l'avant comme s'il attendait une bénédiction quelconque de la part de la jeune fille qui lui faisait face. Il se força à sourire maladroitement, mais se ravisa en se disant que le sang sur ses dents ne devaient que lui donne l'air d'un tueur en série. Par contre, il ne pouvait pas faire grand chose pour son allure générale de steak haché.

Malgré tout, sitôt eut-il fini de parler que déjà la jeune fille lui glissait un peu d'argent entre les mains avec un sourire aussi crochu que le sien avait dû l'être. Kyle eut à peine le temps de constater que sa demande avait porté fruits, qu'elle avait tourné les talons et pratiquement fui. Bon sang! Cette fille était définitivement trop gentille. Il s'en inquiéterait presque pour elle si la perspective de s'acheter de la bouffe et des pansements n'occupait pas toutes ses pensées à la vue des billets colorés. Kyle releva tout de même la tête et cria un merci sonore à la mince silhouette qui se découpait toujours une rue plus loin dans la neige tombante.

Il rentra l'argent dans ses poches, enfouit ses mains avec et se mit à marcher.

--

Il avait passé la nuit dans son endroit habituel des derniers mois; une sorte de vieux bâtiment historique laissé à lui-même, flanqué entre deux quartiers commerciaux, dont la façade était couverte de graffitis et les entrées et les fenêtres condamnées. Kyle avait déniché l'emplacement un ou deux mois auparavant, alors que la bâtisse s'occupait de quelques rats de son genre, des jeunes qui avaient arraché les planches de la porte de derrière et qui s'y étaient introduits par effraction. L'endroit était suffisamment grand pour une bonne dizaine de types paumés comme lui, même avec l'escalier du troisième qui tombait en ruine et empêchait l'accès à l'étage. Les policiers n'étaient pas encore descendus sur les lieux, aussi ils y restaient tous en bons parasites, attendant seulement qu'on les jette finalement dehors à coups de matraque.

Kyle avait son petit coin à lui au premier, dans ce qui avait probablement été un petit salon. Il y avait un vieux divan défoncé, aux ressorts presque visibles, et une table basse surmontée d'un pot de fausses fleurs. C'était l'un des objets les plus incongrus de l'endroit d'ailleurs, quelques piteuses répliques de roses et de camélias abandonnées dans un pot à dix dollars, comme si les anciens proprios l'avaient trouvé si pathétique qu'ils n'avaient même pas voulu s'en encombrer en déménageant.

Avec une partie de l'argent de la veille, Kyle s'était acheté une boîte de pansements à un dépanneur à proximité (il avait dû ignorer les gros yeux que lui avait servi le type au comptoir) et avait tant bien que mal bandé ses mains. Ce n'était pas du travail parfait, mais ça tiendrait. Puis, il s'était enfourné deux paquets de chips et était tombé quasi-inconscient sur son divan rapiécé enseveli de couvertures trouées.

Lorsqu'il ouvrit les yeux au lendemain, le soleil filtrait allègrement au travers des planches de bois clouées aux fenêtres. Une faim tenace lui tiraillait déjà l'estomac. Kyle fit rapidement le compte de la monnaie qu'il lui restait, dénombrant quelque cinq dollars. Il devrait en avoir assez pour un muffin ou un truc du genre.

L'air de dehors était toujours aussi frigorifiant. Kyle ignorait l'heure qu'il était, mais le soleil brillait haut dans le ciel et la neige craquait sous ses pieds, ayant gelée sur les trottoirs durant la nuit. La devanture d'un petit resto se présenta enfin devant lui et Kyle se jeta pratiquement à l'intérieur, si glacé et affamé qu'il était. Une clochette sonna au-dessus de sa tête. Kyle lança un bref regard aux alentours et s'installa dans une banquette éloignée de la porte pour éviter les courants d'air glacé. Il attendit un serveur, recroquevillé dans son banc contre le mur, dos au comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emy
Garce numérique intersidérale
Emy

Messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 26

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeMer 19 Déc 2012 - 23:02

À moitié endormie sur sa caisse enregistreuse, Emy frottait le même endroit au chiffon depuis environ quinze minutes. Il n'y avait presque jamais personne le lundi matin. Elle se demandait bien pourquoi elle prenait la peine d'arriver à l'heure parfois. Mais bon, au moins elle était payée. La clochette accrochée à la porte du restaurant retentit parmi les bruits ambiants de la ville. Son regard se releva soudainement de l'emprise qu'avait le comptoir sur ses yeux assoupis. Ce n'est pas sans étonnement qu'elle constata que la personne qui venait d'entrée lui tait familière. Emy le fixa un moment pour savoir s'il allait la reconnaître, mais l'asiatique alla s'asseoir dans son coin comme si de rien n'était. La jeune femme se dirigea vers lui avec un regard intrigué. N'était-il pas censé garder l'argent qu'elle lui avait donné pour se soigner? Elle aperçût néanmoins ses bandages ici et là. Peut-être avait-il trouvé de l'argent autre part...

Le son des rollers sur le carrelage du restaurant résonnait dans tout l'établissement. Quand c'était bombé, l'endroit devenait presque inapte à même penser démarrer une conversation. Par contre, lorsqu'il n'y avait personne, chaque petit bruit semblait avoir l'effet d'un son amplifié par un porte-voix.

-Hé, fit-elle en venant s'asseoir devant lui.

Elle réalisa tout de suite que ça pouvait paraître bizarre de tomber sur la même personne en quelques heures dans cette grande ville. Elle toussota pour tenter de se justifier.

-J'tai pas suivi ni rien. J'travaille ici, j'te jure, fit-elle en lui montrant sarcastiquement son badge. Qu'est-ce que tu fais ici? T'étais pas censé te soigner? Dans ton état je serais resté chez moi aujourd'hui.

Les deux coudes sur la table, elle vint déposer son visage dans ses mains en le regardant de manière démotivée. Emy n'avait pas particulièrement envie de travailler aujourd'hui. Plusieurs choses lui avaient fait apprécié l'endroit comme les clients réguliers et les employés qui y travaillaient, mais le courage pour se lever chaque matin aux petites heures commençait à lui manquer. Emy sortit enfin de ses pensées démotivantes pour jeter un coup d'oeil à la main du blessé. Le bandage était affreusement mal fait. C'était du vrai gâchis.

-Non mais, qu'est-ce que c'est que ça? ,fit Emy en lui prenant la main.

Elle le sentit hésiter un moment mais lui tira la main de force en sa direction. Doucement, elle commença à lui retirer son bandage puis recommença à l'enrouler correctement autour de sa main. Elle prit ensuite une épingle de ses cheveux pour maintenir le tout en place.

-Beaucoup mieux. Oh pardon j'oubliais....

Sortant calepin et crayon de son tablier, elle se releva en tentant de ne pas tomber. Ces rollers étaient démoniaques sur la céramique fraîchement cirée.

-Tu prends quoi? T'es bien venu ici pour manger non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle

Kyle

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 29

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeDim 31 Mar 2013 - 0:08

La serveuse se ramena à petits coups de patins jusqu'à sa banquette et s'installa face à lui avec une salutation démotivée. Éberlué, Kyle ne trouva rien à dire pour marquer l'étrangeté de la situation. Il ne semblait pas y avoir d'autres gens qu'eux deux dans le petit resto, mais ça ne signifiait pas pour autant que la fille pouvait se permettre d'agir comme sa grande amie ou quelque chose du genre. Malgré ses allures de moins que rien, Kyle restait un client.

-J'tai pas suivi ni rien. J'travaille ici, j'te jure, déclara alors la jeune fille, avant d'ajouter tout aussi rudement: Qu'est-ce que tu fais ici? T'étais pas censé te soigner? Dans ton état je serais resté chez moi aujourd'hui.

Puis, alors que Kyle comprenait de moins en moins ce qu'elle fichait comme ça à lui raconter des trucs sans queue ni tête, la révélation ultime le percuta. La fille de la veille, celle avec l'écharpe et l'argent. La fille de la veille travaillait comme serveuse dans le petit resto. En matière de coïncidence, c'était assez impressionnant. Montréal n'était pas Los Angeles ou New York, mais tout de même, croiser quelqu'un de cette manière dans une métropole, à deux endroits relativement éloignés l'un de l'autre, relevait d'une chance toute absurde. Kyle se sentit simultanément un peu bête de ne pas avoir fait le lien tout de suite, puis étonné de la rapidité avec laquelle la fille l'avait reconnu. (Il fallait avouer que de croiser un gamin ensanglanté et bleui d'un peu partout au beau milieu de la nuit devait être un évènement peu commun pour une majorité d'individus. Ou encore, cette fille avait simplement une bonne mémoire photographique.)

Figé dans sa réalisation, Kyle sursauta lorsqu'elle s'empara de sa main sans prévenir. Il eut le réflexe de tirer dessus pour se dégager, mais se retint au dernier moment en voyant qu'elle ne voulait que lui ajuster son bandage. Celui-ci faisait plutôt pitié et un bon rafistolage ne lui ferait pas de mal. Kyle n'était pas doué pour ce genre de trucs, se contentant de faire dans le "à peu près". À ses yeux, tant que le tout tenait, c'était suffisant.

L'image de la jeune fille, une pure inconnue en rétrospective, qui s'occupait ainsi de lui avait quelque chose de suffisamment étrange pour le rendre mal à l'aise. Incapable de la regarder dans les yeux, il gardait les siens bas, fixés sur ses petites mains qui enroulaient patiemment le bandage autour de ses jointures écorchées. Kyle n'avait toujours pas ouvert la bouche, pas même pour la saluer, portant quelque peu l'impression de s'être fait envahir. En la voyant retirer l'épingle de ses cheveux, une part de lui, agressive et épuisée, aurait voulu lui dire d'arrêter ce cirque, d'arrêter de lui donner tous ses trucs alors qu'elle ne l'avait vu qu'un généreux cinq minutes en tout et pour tout. Au final, Kyle ne dit rien et ce fut elle qui reprit encore une fois la parole sans attendre.

- Beaucoup mieux. Oh pardon j'oubliais....Tu prends quoi? T'es bien venu ici pour manger non?

-Ouais, c'était pas mal le but, répondit-il finalement. Mais heu, merci pour...pour le truc, le bandage. Et ah, laisse-moi juste regarder le menu une seconde, ce sera pas long.

Kyle ne se rappelait plus du montant exact qu'il lui restait dans sa poche et il n'avait pas envie de vérifier, pas sous l'oeil inquisiteur de la jeune fille. Son embarras était déjà bien implanté comme ça, elle n'avait pas besoin de le voir compter ses sous noirs juste sous son nez.

-Des toasts, des toasts ça devraient faire l'affaire, fit Kyle en refermant le menu aussi rapidement qu'il l'avait ouvert. Avec un verre d'eau pour boire. Et beaucoup de confiture. Et du beurre de peanuts.

Il lui tendit son menu pour qu'elle le reprenne, portant pour la première fois une certaine attention aux patins à roues alignées qu'elle abordait plus ou moins maladroitement. À bien y observer, c'était tout le restaurant qui avait cette drôle d'allure vieillotte, avec son blanc, rouge et noir partout, ses photographies antiques sur les murs et surtout, sa serveuse en jupe et chemisier munie de patins à la plus ancienne mode. C'était assez particulier comme endroit; celui-ci donnait l'impression d'avoir fait un plongeon au coeur des années cinquante.

- C'est... pas mal, tout ça, dit-il à voix haute sans trop savoir pourquoi, probablement parce que la place le rendait vaguement curieux. Travailler toujours en patins, ça doit être dur non? Vous renversez pas des trucs des fois?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emy
Garce numérique intersidérale
Emy

Messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 26

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeMer 17 Avr 2013 - 16:23

Emy se releva doucement en prenant soin de ne pas tomber. Elle avait sût développer certaines techniques à force de travailler avec cette source de malheurs infernale au but des pieds. Soupirant lorsqu'elle entendit le jeune homme lui parler de ses patins, elle se contenta de relever les épaules en partant au comptoir. Lorsqu'elle eut terminé de donner la commande au cuisiner, elle regarde les alentours. Le restaurant était toujours vide, aucun autre client n'était à l'horizon. Emy reprit son chiffon et voulu se remettre à frotter le comptoir -question de laver ailleurs que l'endroit sur lequel elle s'était acharné tout à l'heure- et y passa cinq bonnes minutes. Lorsque le ''chef'' déposa la commande sur le comptoir, la jeune fille s'en empara et roula jusqu'à la table du jeune asiatique.

-Et deux toasts pour monsieur. Voilà ton verre d'eau et tes petites...boites ou je-ne-sais-quoi. Désolée haha, il faut croire que ça marche comme ça ici. J'ten ai emmené quatre de beurre d'arachide et deux de confiture. Si tu en veux plus t'auras qu'à m'apeller.

Curieusement, et elle ne savait pas pourquoi, Emy prenait plaisir à servir ce client. Probablement parce qu'elle était consciente du fait qu'il appréciait son repas. Elle retourna à ses petites affaires, question de ranger ses chiffons et aller enfiler une petite veste agencée à son uniforme, évidemment. Le restaurant était silencieux, calme, paisible. Aucun autre client ne s'était pointé encore. La jeune femme patina donc doucement et de manière hésitante en direction de l'inconnu aux tartines et au verre d'eau. Ce n'était pas le genre d'Emy de s'imposer de la sorte, mais elle n'avait réellement rien d'autre à faire. Aussi, ce garçon l'intriguait. Comment avait-il pût faire pour se retrouver dans les deux mêmes endroits où elle travaillait en une nuit? C'était plutôt un hasard étrange, une coïncidence assez spéciale. Elle prit la liberté de s'asseoir encore une fois devant lui. Croisant les bras, le dévisageant de la manière la plus polie possible tandis qu'il était en train de dévorer son repas.

-Tu viens souvent ici ou non? Il ne me semble pas t'avoir rencontré avant hier soir.

Pourtant, il était rare pour Emy d'oublier un visage, elle qui avait une mémoire visuelle des plus phénoménales. Elle se contenta d'ajouter son prénom en guise de présentation. C'était un peu rude, mais elle ne savait trop comment réagir autrement avec les inconnus... encore moins avec ceux qu'elle avait croisé il y avait quelques heures, presque au bord de l’hémorragie.

-Emy. Et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle

Kyle

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 29

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeLun 29 Juil 2013 - 16:04

Son assiette était à peine déposée sur la table que déjà Kyle tendait la main vers le panier de confitures et le couteau. Il était un habitué de la faim, il avait souvent connu (et connaissait encore) cette impression que la faim, que le manque, était un état qui n'allait jamais le quitter, l'éternel bruit de fond de la trame de son corps. La proximité de la nourriture catapultait toujours cette sensation au devant, lui tordait l'estomac et lui rappelait la force du vide qui l'habitait.

Puis, les chips de la veille se faisaient lointaines. Kyle vida la presque totalité des six pots de confiture et de beurre d'arachide sur ses quatre bouts de toasts et s'empressa de les gober tout rond. Ce n'était pas un repas génial, mais ça boucherait un coin de trou durant un petit moment. Il en était à sa dernière tranche lorsque la serveuse revint s'installer dans la banquette face à la sienne. Kyle lui jeta un bref regard avant de retourner à son déjeuner sans rien dire. Il ne comprenait pas cette fille. Un moment elle était là, partout dans son espace personnel, et l'autre, elle lui répondait à peine, avec un air emmerdé en prime. C'était probablement ça à dire vrai; elle s'ennuyait et Kyle se présentait comme la seule distraction possible. Il n'appréciait pas son étrange familiarité, mais puisqu'il était en train de manger, il ne prit pas la peine de s'interrompre pour si peu.

-Tu viens souvent ici ou non? Il ne me semble pas t'avoir rencontré avant hier soir.

Kyle haussa les épaules, avalant une dernière bouchée. Son verre d'eau trônait à côté de l'assiette, toujours plein à ras-bord. Il s'en empara d'une main.

- Non, c'est la première fois que j'viens ici, répondit-il machinalement, sans lever les yeux.

Normalement, il s'en tenait aux grosses chaînes de fastfood ou encore aux dépanneurs et épiceries, aka tout ce qui pouvait rentrer dans un budget inexistant. Kyle porta le verre à sa bouche et but longuement. Par un temps froid pareil, il aurait aimé boire un café ou un chocolat chaud, mais c'était l'eau qui était gratuite.

- Emy. Et toi?

Cette fois, Kyle redressa la tête pour fixer la serveuse. Une seconde durant, il ne comprit pas de qui elle parlait, puis la connexion se fit. Elle venait de lui donner son nom. Où voulait-elle en venir? Elle le trouvait si sympa qu'elle voulait soudainement devenir son amie? Elle avait (encore une fois) pitié de lui?  

- Emy. Okay. Moi c'est Kyle, finit-il par laisser tomber. Il hésita, ajouta: T'es bizarre. J'comprends pas pourquoi tu...anyways. Whatever. C'pas important.

Sa voix se perdit en un marmonnement inaudible. Il n'y avait pas vraiment d'intérêt à la questionner sur ses motivations. Kyle ne s'attendait à rien de la part de la jeune fille. Si ça lui tentait de faire la conversation à un gamin parsemé de saletés, d'ecchymoses et de traces de sang, grand bien lui en faisait. Elle était bien l'une des seules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emy
Garce numérique intersidérale
Emy

Messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 26

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeLun 29 Juil 2013 - 20:45

- Emy. Okay. Moi c'est Kyle, finit-il par laisser tomber.

-Enchantée.

Elle le vit hésiter avant de continuer à parler.

-T'es bizarre. J'comprends pas pourquoi tu...anyways. Whatever. C'pas important.

La première réaction d'Emy fût de reculer légèrement la tête et d'ouvrir ses yeux fatigués. Il la trouvait bizarre et ça se voyait. Après tout, pourquoi une fille qu'il avait rencontré la veille comme par hasard se permettait de venir s'asseoir à la même table que lui pour lui adresser la parole? Emy savait bien que son comportement était étrange, mais elle voulu faire preuve de franchise envers lui.

-Écoute, commença-t-elle, je sais pas si t'as remarqué mais tu es le seul client ici. En prime, tu le sais probablement pas mais je m'ennuie à mourir en ce moment. J'suis la seule fichue employée ce matin à part le cuisinier qui est muet comme une tombe. J'parle jamais à personne d'autre que mes murs chez moi et j'ai cru qu'après t'avoir visiblement payé un repas, je pouvais me permettre de t'adresser la parole.

Elle toussota et replaça ses lunettes avant de même le laisser parler.

-Si je t'ennuie tu m'le dis et j'me sauve. J'ai pas de temps à perdre avec des gens qui me trouvent sans intérêt. D'ailleurs si je suis venue te voir c'est justement parce que je voulais savoir si tu avais apprécié mon geste d'hier, en quelque sorte. J'ai peut-être eût l'air toute gentille comme ça mais tu m'connais pas, alors j'espère que tu t'es pas dit que j'étais tombée du ciel ou un truc du genre parce que c'est faux. J'ai une vie moi aussi, plutôt serrée question argent et les quelques pièces que je t'ai données hier auraient pût me servir.

La clochette haut-dessus des portes battantes rouges du restaurant retentit. Une vieille dame salua Emy et alla s'asseoir au comptoir en prenant tout son temps. Emy jeta un dernier regard à Kyle en haussant les épaules avant de rouler sur ses patins jusqu'au comptoir. La jeune femme prit un journal au passage et l'emmena à sa nouvelle cliente. La vieille dame avait pour habitude de toujours en demander un avec son petit-déjeuner. Emy avait appris malgré elle toutes les petites habitudes de ses clients, de la manière de servir leur café jusqu'à l'heure à laquelle ils partaient habituellement. Elle ne s'intéressait pas particulièrement à tout ça mais c'était son job et elle tenait à le garder. Malgré le fait que la restauration rapide n'était pas dans ses intérêts principaux, elle aimait bien sa patronne qui comprenait la vie de dure labeur d'Emy. Aussi, les autres employés étaient tout de même gentils. Elle commençait presque à les considérer comme des amis.

Elle emmena un café à la vieille dame, deux sucre et une crème à côté, avant de se faire remercier et de lui donner un menu. Au loin, la jeune serveuse regardait Kyle qui avait finit de manger en prenant soin de ne laisser aucune petite pincée de confiture ou de beurre d'arachide dans les cartons. Au bout d'un moment elle se redirigea vers lui pour prendre les-dits cartons de condiments.

-Je te sers autre chose ou tu veux la note tout de suite?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle

Kyle

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 29

A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitimeMar 30 Juil 2013 - 20:56

La tirade d'Emy l'ensevelit sans lui laisser une seule chance. Kyle ne réussit pas à placer un mot, interrompu avant même d'avoir tenté le coup lorsque la clochette du restaurant résonna. La fin de son discours encore brûlante sur ses lèvres, Emy se détourna de lui sans attendre pour rouler jusqu'à sa nouvelle cliente. Kyle se renfrogna dans sa banquette. Il comprenait de moins en moins cette fille et maintenant, elle avait réussi à le frustrer en prime. Ses mots lui tapaient aux tempes.

"..j'ai cru qu'après t'avoir visiblement payé un repas, je pouvais me permettre de t'adresser la parole." Alors parce qu'il quêtait de l'argent, Kyle devenait une open-house? Il devait être comme si ou comme ça pour valoir la peine? Faire si ou ça pour qu'elle en aille pour son argent? Aux dernières nouvelles, Kyle ne faisait pas dans la prostitution. Si ses dollars venaient avec des intérêts, elle aurait pu se les garder.

...Évidemment, Kyle n'avait pas la marge de manoeuvre pour déclarer des trucs du genre. Ruminant ses pensées, il attrapa d'une main les boites de plastique qui jonchaient sa table pour les évider entièrement de toute trace de confiture et de beurre d'arachide. Plus loin, Emy tournoyait plus ou moins adroitement sur ses patins à roues alignées. La vieille dame qui était entrée un peu plus tôt était probablement une habituée à voir le léger sourire qui se glissa sur le visage de la serveuse lorsqu'elle lui adressa la parole. (Ou peut-être était-ce dû au fait que la vieille dame en question offrait à la base un visage bien plus sympathique que le sien. Kyle ne comptait pas s'étendre sur le sujet.)

Il l'avait trouvée bizarre -et la trouvait toujours bizarre- mais il n'avait jamais pensé d'elle qu'elle était un ange tombé du ciel ou quelque chose d'aussi stupide. De toute façon, les seuls anges qu'on pouvait trouver sur terre avaient déjà les ailes brisés.

Kyle laissa tomber la derrière boîte de beurre d'arachide sur la table. Il croisa le regard de la jeune fille, des yeux creusés derrière ses lunettes ovales, et baissa les siens lorsqu'elle se mit à patiner de nouveau vers lui. Les derniers relents de la tirade appuyaient sur l'arrière de son crâne, mais il n'avait déjà plus rien à y répondre. C'était passé, dépassé, ajouté sur la liste de "ce qu'on lui a dit". Sans intérêt.

- Je te sers autre chose ou tu veux la note tout de suite?

Kyle avait toujours faim, mais il n'avait plus suffisamment d'argent pour se commander autre chose. Il irait bien oublier le creux dans son ventre en s'éreintant au ring. Se faire un peu d'argent en tabassant et en se laissant tabasser. Son visage était déjà endolori et son genou criait à l'aide depuis la veille, mais il fallait ce qu'il fallait.

- J'aimerais un autre verre d'eau, marmonna Kyle. S'te plait.

Il préférait tout de même retarder l'instant où il aurait à replonger dans ce congélateur qu'était la présente matinée. Les mains enfoncées dans les poches de sa veste, Kyle perdit son regard dans la fenêtre. Il ventait, un vent cinglant mélangé de fins flocons blancs. Kyle aurait voulu se recroqueviller au coin d'un feu, s'ensevelir sous d'épaisses couvertures et dormir tout l'hiver durant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




A kiss with a fist is better than none  Empty
MessageSujet: Re: A kiss with a fist is better than none    A kiss with a fist is better than none  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A kiss with a fist is better than none
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ( Clip ) U-Kiss - 0330
» [Poupée] Kiss me true - Mai 2010
» MV Kiss Kiss - Kim Hyun Joong
» Le nouvel album "Neverland" des U-Kiss (en piste audio)
» KISS - Eric CARR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Univers alternatifs :: Restaurant rétro-
Sauter vers: