~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The winner takes it all

Aller en bas 
AuteurMessage
Emy
Garce numérique intersidérale
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 25

MessageSujet: The winner takes it all   Mer 21 Nov 2012 - 22:36

Ça s'est transformé en rp btw. Demande de Daphnée, oops. --> http://aishiteru.keuf.net/t79-the-winner-takes-it-all#271

Mais je laisse l'original quand même parce que bon, à la base c'était un one-shot.


Trois jours. Plus exactement 85 heures, dix minutes et quelques secondes. Oui, tant de temps sans être sortie de chez moi. Travaillant sur mes codages à l'appartement plutôt qu'au bureau, même pas sortie pour aller m'acheter le nouveau Halo 4. Ma mère me demandait souvent si j'allais bien ces temps-ci. Je lui répondais toujours que j'avais quelque chose d'important à terminer. J'appréciais particulièrement l'intimité qu'elle me laissait.

Décidément, ma chambre était dans un état chaotique. Jamais au grand jamais -avec un ''j'' majuscule- n'avait-elle été dans un état aussi piteux. Mon lit était défait, tous mes fils emmêlés et plusieurs oreillers se trouvaient par terre. J'étais assise sur le sol de ma chambre, recroquevillée sur moi-même depuis tant d'heures. Mon pc à ma droite, une carcasse de bois à ma gauche. Malgré moi, il m'était arrivé de m'endormir sur le sol que je constatai bien plus confortable que je ne l'aurais cru. Je sortais parfois pour me prendre à manger. Les premières choses qui me tombaient sous la main étaient souvent des chips ou des céréales... Mon corps ne supporterait plus très longtemps ce mode de vie nonchalant et malsain. Je n'avais pas touché à une console depuis maintenant 85 heures et 20 minutes. Je devais être en train de perdre les pédales. Je dois avouer que j'avais cependant mis ma playlist de youtube en marche sur des soundtracks de jeux vidéos pour compenser. Mes mains commençaient à trembler tellement le sang circulait mal à force de tenir un tourne-vis et une loupe. Mes lunettes n'étaient même pas suffisamment fortes pour distinguer tous les détails de cette fichue catastrophe. Malgré moi, l'internet n'avait pas finit de m'en apprendre. J'y avais eu recours bien plus souvent que prévu. J'aurais aimé réalisé ceci par les simples connaissances de mon génial cerveau, mais non. Il faut croire que cette technologie m'était encore inconnue. Plutôt, ce n'était pas de mon époque. Il était donc concevable que j'en sache moins sur le fonctionnement de cette chose.

J'avais horriblement mal au dos. Rarement mon dos me faisait souffrir et j'étais capable d'endurer des nuits blanches de gaming sans me plaindre. Cette fois, c'était atroce. Je ne m'étais pas levée très souvent et passer de mon portable à cette machine devenait insupportable. Je prenais de l'acétaminophène toutes les six heures depuis hier, mais même l'effet semblait s'être dissipé au fil du temps. Ce ne fût que lorsque que j'enclenchais un dernier petit bouton que tout se mit à fonctionner. Enfin. J'avais finalement réussit! Je me laissai tomber par terre et soupirant et en fermant les yeux. Couchée sur le dos, le fait de ne plus bouger un instant me fis constater à quel point la douleur était intense. Mes mains avaient peine à s'ouvrir toutes seules. Elles restaient recroquevillées tandis qu'une légère larme descendit du coin de mon oeil droit.

-Je savais... je savais que je pouvais y arriver...

J'aurais pût vouloir prendre du sommeil, manger, dormir et reprendre des forces, mais non. Je ne pouvais pas reprendre une activité normale, pas après ce qui venait de se passer depuis 3 jours. Mon regard glissa jusqu'au miroir de ma chambre. J'étais dans un état horrible. Des cernes énormes se distinguait sous mes yeux et mes cheveux étaient en bataille. Jamais je n'avais négligé autant ma longue chevelure brune. J'étais encore en pyjama; chandail de Mario Bros et pantalons légers. Je jetais ensuite un dernier coup d'oeil à cette machine infernale. La simple vue de cet objet fonctionnant désormais à merveille me rendait presque euphorique. Je courus à la salle de bain et pris enfin une douche. Après m'être vêtue de façon présentable et avoir attaché mes cheveux en toque bien banale, je revins dans ma chambre pour prendre possession de l'instrument.

-Tout seul comme ça, c'est un peu moche...fis-je.

Alors donc, je pris une boîte totalement au hasard qui traînait dans ma chambre. La boîte de mon ancien Xbox avait suffit. Je collais un post-it dessus en regardant le tout de manière un peu déçue. La présentation manquait de tact et l'esthétisme de l'objet laissait à désirer. Seulement, je n'avais même plus la patience de me concentrer sur ce genre de choses. Je pris la boîte doucement, enfila mon manteau et partit rapidement

-Je reviens tout à l'heure!, criais-je en ignorant même si ma mère était dans l'appartement ou non.

Il était environ 2 heures de l'après-midi. Il faisait plutôt froid et c'était désagréable. Je traversais plusieurs rues avant de me rendre à destination. J'étais épuisée. J'avais couru de toutes mes forces. Haletante, je me retrouvais finalement devant le building un peu miteux vu de l'extérieur, celui près de la ruelle qui semblait toujours sombre peu importe le moment de la journée. J'ouvris la porte maladroitement en faisant bien soin de ne pas abîmer la boîte. Je me rendis inévitablement au troisième étage. Oh, cette chère voisine était toujours aussi en forme. Je voulu cogner à la porte, tendre le paquet à son destinataire et voir sa réaction. Je savais que ça lui ferait plaisir. J'avais si hâte de le revoir,il me manquait...

En m'approchant de l'appartement, j'entendis encore mieux les exclamations de ladite voisine. Ils ne venaient pas d'à côté, mais bien de la même pièce devant laquelle je me trouvais. Je ne pus m'empêcher de rapprocher mon oreille de la porte pour être certaine des pensées qui hantaient mon esprit. À mon grand malheur, c'était bien ce que je craignais. Les larmes me montèrent aux yeux tandis que je déposai ma boîte devant sa porte. Fâchée, je pris soin de sortir un crayon de mon sac à dos et inscrit quelque chose rapidement sur le post-it de ma boîte. L'heure et la date. Je ne pus m'empêcher de donner un coup dans la porte et de m'en aller très rapidement.

Je rentrai chez moi, anéantie et fatiguée. J'avais agis en idiote doublée d'une arriérée. Se dévouer corps et âme pour quelqu'un, ça ne valait pas toujours la peine.

____________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The winner takes it all
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Linda Berdoll : M. Darcy Takes a Wife : Pride and Prejudice
» porsche 956 24 h du mans winner 1983
» winner le mans 1995 / 1996
» Winner F130
» Fiat winner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeu :: Fictions :: One-Shots-
Sauter vers: