~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rocky is my hero

Aller en bas 
AuteurMessage
Darren

Darren

Messages : 22
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 29

MessageSujet: Rocky is my hero   Ven 16 Nov 2012 - 19:45

Darren se réveilla en sursaut, le corps tout en sueur. Le souvenir de l’horrible cauchemar qu’il venait de faire lui revint en tête et il ne put réprimer un frisson. Il se redressa doucement, passant une main sur son visage fatigué. Il résista à l’envie de téléphoner à son père et se leva péniblement. L’alarme de son cadran se mit à hurler avec frénésie. Darren ferma rapidement l’appareil, sans comprendre pourquoi il prenait encore la peine de programmer son alarme. L’horloge naturelle qu’était son stress l’empêchait de faire la grasse matinée.

Darren traîna les pieds jusqu’à la cuisine et jeta un coup d’œil à l’extérieur. Le sol était recouvert d’une fine couche de poussière blanche, la première neige de l’année. Darren esquissa un faible sourire, mais sa bonne humeur fut vite effacée : bientôt, les rues allaient être glacées et Darren allait devoir prendre en considération les risques possibles de chute et la honte qui s’ensuivrait… Il retint un soupir et tourna la tête vers son calendrier. Jeudi, 22 novembre. Rien de prévu pour la journée, il ne devait qu’aller aider un peu son père à boutique en après-midi.

Les mains tremblantes, Darren se servit un verre de lait et prit une pomme bien rouge. Il n’avait pratiquement jamais faim le matin, l’angoisse lui nouait toujours l’estomac. Malgré tout, il s’efforçait de manger au moins u fruit pour avoir un minimum de vitamines. Après son rapide déjeuner, Darren alla revêtir des vêtements amples. Il était relativement tôt, c’était le meilleur moment de la journée pour aller s’entraîner au gym. Les gens ordinaires n’avaient pas la tête (ou le temps) d’aller encombrer les salles de machines à sept heures du matin. Les heures à éviter étaient plutôt en fin de journée, ou carrément l’après-midi tout entier. Les salles étaient alors pleines d’hommes et de femmes en sueur, parlant à tue-tête à leur partenaire d’entraînement tout en riant et en gesticulant. Impossible de trouver une machine suffisamment éloignée des autres dans de telles conditions…

Darren secoua la tête. Cela ne servait à rien de s’angoisser pour une chose qui n’allait pas arriver : il serait probablement le seul à aller s’entraîner à une heure pareille. Il enfila une veste pour ne pas avoir froid et saisit son sac, puis il sortit à l’extérieur. Le ciel était clair, le soleil s’élevait timidement. Darren adorait ce moment de la journée. La ville était encore calme, il n’avait rien à craindre. Les cauchemars de la nuit s’effaçaient lentement pour faire place à la nervosité du jour, mais la transition lui offrait tout de même un léger répit. Ce fut presqu’avec sérénité que Darren pénétra dans le bâtiment.

Le gym se trouvait au sous-sol d’un commerce de chaussures. Vu le manque de visibilité et l’odeur constante de cuir neuf, la place n’était pas très fréquentée. C’était précisément pour cette raison qu’il s’agissait de l’endroit de prédilection du jeune homme pour aller s’entraîner. Il avait développé une relation polie avec le propriétaire. Ils se saluaient d’un sourire, sans plus, et c’était bien suffisant. Darren décida de débuter son entraînement par un échauffement au vélo stationnaire. Il prit celui au fond de la pièce, déposa son sac au sol et commença à pédaler à un rythme léger. Alors qu’il augmentait progressivement la cadence, Darren se retira du monde réel et se concentra sur la musique qui résonnait faiblement dans le mauvais système de son.

Une certaine paix s’était installée en lui lorsqu’une autre personne entra dans le gym. Darren baissa aussitôt les yeux vers ses mains. Pas question d’avoir un contact visuel avec l’inconnu… Des plans pour qu’il vienne lui parler! Darren continua à pédaler, le regard fixé sur le compteur de kilomètres et tenta de faire abstraction du sentiment inconfortable qui s'insinuait dans son esprit, dans son corps.

Personne ne te remarque, personne ne te voit… Continue à pédaler…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle

Kyle

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Rocky is my hero   Mar 20 Nov 2012 - 14:59

3:47 am. Les lettres brûlantes clignotaient dans le noir opaque de la chambre, accusatrices. Kyle avait les yeux grands ouverts, fixant son cadran comme s'il voulait figer le temps par la simple force de son esprit. Il était couché sur le côté, recroquevillé comme il ne l'avait pas été depuis un bail, le corps épuisé, mais la tête si réveillée que c'en était presque risible. De l'autre côté du lit, Legan était profondément endormi, mort aux yeux de tous, et ne se réveillerait sans doute pas avant dix heures du matin dans la perspective la plus optimiste.

Lorsque l'insomnie le prenait, cette bonne vieille amie insidieuse qui visitait quelques fois par mois, Kyle ne perdait ordinairement pas de temps à poiroter dans le lit et se levait plutôt pour s'épuiser physiquement jusqu'à en tomber littéralement de fatigue. Ce genre de pratiques se compliquaient cependant une fois l'hiver arrivée. En cette nuit particulière, une neige fine tombait doucement au dehors, formant un rideau silencieux qui irait tapisser au matin les rues de la ville. Kyle regardait par la fenêtre avec envie. Il aurait voulu sortir et courir à l'extérieur, ou mieux, se rouler dans la neige si seulement il y en avait eu suffisamment pour ce faire. (Il n'était qu'un adulte aux yeux de la loi, rien ne l'empêchait de rêvasser à des jeux pareils au creux de son lit.) S'il y avait un point positif à être ainsi figé aux petites heures du matin, c'était bien de pouvoir assister à la première neige de l'année.

Par contre, cela annonçait aussi la venue d'un froid soudain et Kyle n'était pas tout à fait prêt. À dire vrai, il ignorait même où se trouvait son manteau d'hiver et ses bottes devaient s'être perdues quelque part au-delà de Narnia sans doute. De façon logique, il aurait donc dû en rester là, oublier ses idées de sortir en pleine nuit, fermer les yeux et tâcher de penser à autre chose. Évidemment, Kyle n'était pas toujours des plus sensé, surtout lorsque son esprit stagnait en plein épisode insomniaque. Alors, il se leva avec détermination, enfila une paire de sweatpants par-dessus ses boxers et un pull chaud, attrapa ses baskets, une écharpe et des gants qui traînaient dans le hall d'entrée (il réalisa plus tard que c'était ceux de Legan et donc, qu'ils juraient légèrement avec son manteau sport) et sortit dans la nuit glacée.

À 4h30 du matin, il y avait, pour ainsi dire, peu de choses à faire. Marchant d'un pas vif dans la poudre blanche, les mains fourrées dans ses poches et les épaules remontées jusqu'aux oreilles qu'il avait nues car il avait stupidement oublié de prendre une tuque, Kyle prit quelque dix minutes avant d'être complètement gelé. Les rues de la métropole étaient quasi-désertes, plongées dans un silence comme on en vivait jamais en pleine journée, et si Kyle sentait ses os craqueler par le froid, il respirait dans l'air désert avec contentement, savourant le spectacle comme le privilège de l'insomniaque.

Cependant, la température était si peu clémente que Kyle se résolut assez rapidement à tourner les talons. Il n'avait pas non plus laissé d'indications pour Legan dans l'éventualité où celui-ci se réveillerait avant son retour. Il alla donc se réfugier dans l'appartement.

Le problème de son manque de sommeil était que son corps entrait dorénavant dans ses dernières réserves. De ce fait, une énergie infatigable le traversait, sorte d'adrénaline du survivant, et Kyle passa deux heures à tourner en rond dans son salon, impatient, n'attendant que les portes de son gym favori ne s'ouvrent enfin. À sept heures, il sortit de nouveau, cette fois avec une veste de plus et en ayant laissé une note (sur son oreiller et devant la cafetière juste au cas parce que Legan n'était pas des plus réveillés avant son premier café de la journée). Il passa au Starbucks le plus près, acheta un moka au pain d'épices, car la neige parsemant les rues le mettait d'une humeur festive, ainsi qu'un scone aux bleuets et avala le tout avant de marcher la demi-heure qui le séparait du gym.

L'endroit était pratiquement désert. Il n'y avait qu'un type situé près du fond, occupé à faire du vélo stationnaire avec air si concentré que c'en était presque comique. Kyle salua le propriétaire, puis alla s'installer sur un tapis roulant situé à quelques machines de l'autre individu. Il courut quelques minutes, laissant la douce brûlure de ses muscles se répandre et apaiser un peu son esprit agité. Kyle avait de l'énergie inexistante à revendre et il avait été enfermé dans un silence solitaire depuis trop longtemps, prisonnier des heures glaciales du matin où personne ne semblait vivre. Alors durant une seconde illuminée, il posa les yeux sur l'inconnu et celui-ci se présenta soudainement comme le dernier être vivant au monde à l'exception de Kyle. L'hiver était le rideau blanc de la fin, eux, les deux seuls acteurs s'échappant des coulisses. L'impression fut fugace, enterrée sous des pensées de plus en plus désarticulées à mesure qu'il s'épuisait.

-Hey, tu ne trouves pas que l'hiver, ça ressemble un peu à une apocalypse?, lança finalement Kyle, car après avoir réussi à filtrer maintes approches encore plus lunatiques, son esprit avait fini par laisser passer cette dernière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rocky is my hero
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ROM MAGIC 32B]09/11 - (V1.6) Qteknology HTC HERO PORT from [2.73.405.5]
» [ROCKY] Meilleur alignement des meules à coup de Teflon
» [DIVERS] iPhone 3GS vs HTC Hero: Test Comparatif (Video)
» [MAJ]HTC Hero - Android 2.1 Eclair
» [INFO] Qui a acheté le HTC HERO?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: XXIe siècle :: En ville :: Boutiques-
Sauter vers: