~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kiss with a mouth like cheap beer

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyle

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Kiss with a mouth like cheap beer    Mar 29 Avr 2014 - 21:02

Disclaimer: Un petit one-shot dans l'ua où Kyle est un prof et Legan son élève et ouin je le poste ici bc i do what i want thor faque voilà
Titre alternatif: LEGAN IS A BIG BABY


Somnolant devant la télévision, un toc sonore sur sa porte d'entrée fit sursauter Kyle. Une silhouette floue et sombre se dessinait au travers du carré vitré. Signalant à son chien de rester couché, Kyle se dirigea vers la porte, un long bâillement dans la gorge.

Il était près de deux heures du matin. Qui pouvait bien se pointer à une heure pareille? Il y avait toujours la possibilité que ce fût Cinnamon qui se ramenait avec de la pizza, du rhum et des films de Rocky après avoir été jeté dehors par Isabelle. Il était bien le genre à surgir sans prévenir au beau milieu de la nuit. Ça n'aurait pas été la première fois. Restait que Kyle ne se sentait pas particulièrement motivé pour une nuit du genre.

L'agacement laissa place à une vive surprise lorsqu'il jeta un regard dans l'œil magique. En aucune façon ne s'agissait-il de Cinnamon. De l'autre côté de sa porte se distinguait plutôt le profil avachi de Legan Thomas.

Que faisait-il planté à l'entrée de sa maison aux petites heures du matin? Vaguement inquiet, Kyle lui ouvrit.

Legan bascula vers l'avant, comme pris de court par la disparition de la porte sous lui, et Kyle le stabilisa en l'empoignant par les bras.

- Legan? fit Kyle, de plus en plus soucieux. Le corps de l'autre était lourd et chaud, abandonné avec une étrange mollesse.
- Mmh, hey, marmonna le concerné.

Il était soûl, comprit Kyle en retenant un soupir. Manœuvrant pour fermer la porte d'un coup de pied, il les recula plus ou moins adroitement jusqu'au salon. Kyle hésita un instant, puis l'orienta vers le canapé.

- Assis-toi, dit-il en se détachant. Je t'apporte un verre d'eau.

Une main se resserra sur son bras et Kyle releva la tête vers Legan qui avait les lèvres peintes en une courbe boudeuse. L'expression était surréaliste sur son visage, gamine presque, ombrée dans l'éclairage tamisé de la pièce.

- I missed you, fit Legan et il se pencha sur Kyle pour embrasser le coin de sa bouche. Il respirait l'alcool.

Ses bras s'enroulèrent autour de Kyle et sa tête se ficha dans le creux de son cou. Machinalement, la main de Kyle vint se glisser dans ses cheveux. Le geste se voulait apaisant et bien plus tendre qu'il n'aurait dû l'être.

- Party was boring, poursuivit Legan sur le même ton trainant. They all are these days, because I'm always thinking I could be with you instead.

Son souffle lui chatouillait le cou, aussi Kyle réprima un frisson. Legan sembla prendre la réaction pour un tout autre signal car sa bouche débuta une trainée de lourds baisers sur sa peau et ses mains s'enfoncèrent dans son dos pour le garder plaqué contre lui. Problème était que, pour Kyle, il était hors de question de faire quoique ce soit avec Legan dans un pareil état.

- Hey, hey, l'interrompit Kyle en appuyant ses deux paumes sur la poitrine de Legan pour le faire décoller. Sorry, we're not doing that tonight.

La bouche légèrement entrouverte, Legan le fixa un moment, puis passa sa langue sur ses lèvres et les referma avec cette même tournure mécontente et enfantine. Kyle recula prudemment, mais Legan le regarda faire sans bouger, les bras ballants.

- You're obviously too drunk for any of this.
- 'm not, protesta l'adolescent. I could prove it to you if you let me.
- Not a fucking chance.

Avec un soupir bruyant, Legan se laissa tomber dans le canapé. Ce devait être l'une des rares fois où Kyle avait vu Legan Thomas bouger sans aucune grâce d'ailleurs.

Il alla à la cuisine chercher un verre d'eau, puis s'installa sur le sofa à ses côtés en lui refilant. Au soulagement de Kyle, Legan l'avala rapidement. Il restait inquiet à savoir ce qui avait poussé Legan à débarquer chez lui ainsi.

- Everything's okay? demanda-t-il, faute d'avoir une meilleure formulation.
- Yeah, répondit Legan. All is well, ajouta-t-il, les syllabes longues et cyniques.
- Legan, if you...
- I said I'm fine. I don't need a lesson, teacher, répliqua Legan et il y avait une insistance acerbe sur le dernier mot.

Kyle se passa une main sur le visage, sentant l'épuisement l'envahir à nouveau. C'était le poids de leur relation, si écrasant et étouffant à ses heures. Il comprenait l’amertume de Legan (seigneur, il la ressentait aussi, seulement d’un angle différent), mais il ne pouvait pas y faire grand-chose. C’était une impuissance frustrante, la pire de toute.

Tu ne peux pas me demander de fermer les yeux et de faire comme de rien, pensa Kyle, comme trop souvent. Les mots ne franchirent pas ses lèvres. Ce n’était pas le moment d’enflammer une conversation qui aurait de toute façon tôt fait de déraper sans son aide.

- Sorry to bother you, lâcha Legan après un temps. Didn't really think when I came here.
- I figured, répondit Kyle avec un petit sourire. It's fine, you're not bothering me.
- I couldn't think, reprit l'autre comme s'il n'avait rien entendu. I was just there, and it was like. I mean, I was looking at my phone and at your name, and I was like waiting, fucking waiting, for you to text me or call me or something. And you. You didn't. Of course you didn't, so I... Fuck, renifla Legan avant de changer de ton, soudainement lourd et sarcastique, quasi-méprisant. Last thing I wanted was to do the clingy boyfriend thing –hell I don’t even know what we the fuck we are- and I’m… I’m sitting in your fucking living room at two in the fucking morning. Man this is so fucking stupid. You're right, 'm too drunk for this shit.

L'air exaspéré, il appuya ses paumes sur ses yeux et rejeta sa tête sur le dossier du canapé. Le silence s'installa entre eux, pesant. N'ayant aucune idée de la chose à dire, Kyle se contenta de fixer le mur. Dans un tel contexte, il savait que rien de ce qu'il pourrait lui dire ne servirait. Au bout de la ligne, Kyle ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable.

Exactement comme s'il devinait ses pensées, Legan écarta ses mains pour lui lancer un regard.

- I didn't get shitfaced because of you, déclara-t-il platement. Don't give yourself too much credit.
- Okay, souffla Kyle, plus ou moins convaincu. I'm just worried.
- Right.

Kyle soupira:

- Anyways, you can take my bed if you want. It's the best option if you don't wanna be woken up at six in the morning by my dog.

Une esquisse de sourire se glissa sur les lèvres de Legan.

- Such a nice offer, fit-il, mais le ton était plus agréable malgré tout. Thanks, I appreciate it. I'm sorry to kick you out of your own bed, déclara Legan plus bas, les yeux détournés.

Frottant ses mains sur ses jeans, Kyle secoua la tête.

- I told you, it's fine. I'd have fallen asleep on the couch anyways. I'm keeping my pillow though. I'll get another one for you.

Rapidement, Kyle fit son chemin jusqu’à sa chambre et décela dans son placard une pile de couvertures pour lui-même et un second oreiller pour Legan. Il fit l’échange, rapportant le sien avec le reste au salon, puis balança le tout sur son canapé.

- Here. The bedroom’s ready.
- Thanks. You sure you don’t wanna come with me? demanda Legan sans le regarder. I remember your bed being pretty big. I’m feeling like an asshole about this.
- I think it’s best that I stay here, rétorqua Kyle, doucement. I’m fine, okay? Don’t worry about me, I can handle one night on my couch.

Legan garda le silence. Des ombres blêmes dansaient sur ses traits, échappées depuis l’écran illuminé de la télévision, et elles ne faisaient qu’accentuer son air sombre et perdu dans le vague. Il était terriblement beau; un portrait aux coups de pinceaux parfaits égaré dans le temps.

Après une hésitation, Kyle tendit une main vers lui et toucha les mèches brunes, son pouce frôlant délicatement sa tempe. L’attention de Legan revint sur lui, le regard étonné, parcellé d’un espoir étrangement candide. Il faisait soudainement ses dix-huit ans, remarqua Kyle, la gorge sèche, un tremblement dans le cœur. Il voyait cette jeunesse brute et violente, coulée dans la chaleur de ses joues et dans les éclats de ses yeux.

Fermant les paupières, Kyle se pencha pour déposer un baiser au sommet de sa tête. Lorsqu’il voulut se redresser, Legan le stoppa d’une main sur son poignet. Son élève le fixa longuement, puis s’avança, ses intentions claires et sa lenteur délibérée pour laisser à Kyle tout le temps de s’esquiver s’il le voulait. Kyle resta immobile. La bouche rêche et alcoolisée de Legan se posa sur la sienne. Il l’embrassa avec précaution, presque timide, comme s’il cherchait entre les lèvres de Kyle une réassurance. Kyle écarta les doigts sur sa nuque et serra une fois, fort, puis se recula gentiment.

- You should go to sleep, murmura-t-il à Legan.
- Yeah, acquiesça celui-ci sur le même ton. Il se détourna un peu, pressa ses jointures contre ses yeux. Fuck, I’m tired, laissa-t-il tomber avant de se relever non sans mal.
- Do you need help to find the bedroom? lança Kyle à la blague et il rit lorsque Legan lui renvoya un majeur peu convaincant.
- Thanks for the concern but I’m not that drunk.

Legan s’arrêta à l’embrasure de la porte et s’y appuya, la tête tournée vers Kyle.

- Hey, thank you for letting me stay, dit-il simplement.
- You’re welcome. Have a good night, Legan.

Celui-ci hocha la tête, empreint d’une réserve maladroite, et se rétracta dans la noirceur de la chambre. La porte se referma avec un clic. Kyle se laissa tomber de tout son long sur son canapé, serrant son oreiller contre sa poitrine comme un enfant avec son ours en peluche. Legan aurait besoin d’une brosse à dent pour le lendemain. Et sans doute d’un remède contre la gueule de bois. C’était ironique, se dit Kyle, comment il s’agissait de la première fois que Legan passait la nuit entière chez lui. Ironique que la chose se produisît dans de telles circonstances. Il espérait simplement que cela n’allait pas lui causer problème. (Leur causer problème, à dire vrai.)

Kyle éteignit la télévision, puis s’étira pour faire de même avec la lampe plantée tout près du canapé. La pièce plongea dans la pénombre, seulement éclairée par un mince rayon lunaire. Il fixa le plafond, les yeux grands ouverts, et ne dormit pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kiss with a mouth like cheap beer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castel Beer
» Scrapbooking, bijoux cheap etc...
» Création Mouth of Sauron on Steed Polystone Statue
» KISS de Jacqueline Wilson
» Kiss kiss kiss - Satomi Yamagata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeu :: Fictions :: One-Shots-
Sauter vers: