~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I BRING FANFIC...or is it?

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyle

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 28

MessageSujet: I BRING FANFIC...or is it?    Mar 26 Avr 2011 - 0:36

Parce que No voulait absolument-

Voilà le prompt de départ:

Thème : Aucun
Pairing : Legan/Kyle
Phrase obligatoire : « Ah non, j’ai pas envie de faire ça. »
Lieu : Parc d’attraction au Japon
Objet : Une tuque

Et voilà le truc qui en est né (qui n'a pas encore de titre):


Le Japon n’était pas leur véritable objectif, plutôt un avant-goût, une pause pour se préparer à ce qui allait suivre. Legan n’avait pas besoin de préparation, la Corée du Sud n’était rien d’autre pour lui qu’un sympathique pays d’accueil, une place où il y avait laissé de bonnes connaissances, mais Kyle, lui, sentait ses orteils se recroqueviller d’appréhension à la seule idée d’y mettre un pied. Ce pays englobait une réalité qu’il n’arrivait pas à saisir, quelque d’irréel, de distant.
C’est le pays de ma mère, songeait Kyle, encore et encore, mais les mots lui paraissaient vide de sens, rien de plus qu’un vague concept insaisissable.
Alors, ils avaient opté pour le Japon comme premier arrêt. Kyle avait toujours adoré le Japon de toute façon.

Quelques jours après leur arrivée au pays du Soleil Levant, Kyle et Legan allèrent faire les boutiques à Shibuya. Kyle n’était pas très « à la mode », préférant des vestes confortables et des jeans un peu trop larges pour sa taille, mais la mode japonaise était charmante, Kyle était à moitié-coréen et il avait eu une brusque envie d’être asiatique jusque dans ses vêtements. Legan, lui, était simplement classe, toujours partant pour agrandir un peu plus sa garde-robe infinie.

Kyle s’acheta une tuque. Il ne faisait pas particulièrement froid, loin de là à dire vrai car ils étaient en plein mois d’avril à Tokyo, mais il avait eu ce qu’on pourrait appeler un coup de foudre. Elle était sobre, d’un bleu paisible, le tissu doux et chaleureux. Kyle glissa un moment ces doigts sur la fibre, ignorant pourquoi une chose aussi banale l’appelait autant, et sourit de toutes ses dents lorsque Legan lui offrit de payer. En cadeau, dit-il avec un éclat tendre dans son regard, et l’anniversaire de Kyle venait peut-être tout juste de passer, mais ce dernier savait bien que ce n’était qu’une excuse. Il inspira au creux du tissu bleu, une fois, puis se l’enfonça sur la tête avec un rire ravi. Legan souriait en grand, les yeux plissés à cause du soleil tapant, et Kyle se retint de l’embrasser à cet endroit, sur cette rue bondée de japonais trop pressés.

Le lendemain, Kyle entraina Legan dans un parc d’attraction. Ce dernier n’était pas vraiment contre, seulement un peu mitigé, comme s’il ne voyait pas trop l’intérêt d’échanger une journée de visite en sol étranger pour une chose qui leur était facilement accessible au Canada. Kyle se munit de barbe à papa et Legan s’esclaffa devant son menton peinturé de coton rose avant de prendre son visage en coupe pour en faire disparaitre toute trace avec sa bouche.

L’air résonnait de rires d’enfants, le sol des pas désordonnés des familles nombreuses. La journée était belle, fraîche de l’air d’avril, à peine couverte de quelques nuages à l’horizon. Kyle avait l’impression d’être entré dans un interlude, une parenthèse hakuna matata de sa vie. Alors, parce qu’il avait envie de rire, il pointa le carrousel et traina Legan vers la file d’attente. Legan protesta. « Ah non, pas question. J’ai pas envie de faire ça, c’est ridicule, on est deux adultes, allez Kyle, idiot, arrête, me pousse pas- » Kyle rigola, attrapa la main de Legan et grimpa dans un carrosse, à l’arrière de deux chevaux figés. Une fillette leur fit les gros yeux depuis sa licorne immobile, Legan se renfrogna et Kyle rit un peu plus fort, lui envoya la main.

Ils attaquèrent les montagnes russes ensuite. Kyle retira sa tuque, la cala entre ses cuisses pour être certain qu’elle ne s’envole pas et cria de tout son soûl, ses cheveux un peu trop long lui fouettant le visage. Legan ricana en le regardant lorsqu’ils descendirent du manège et lui ébouriffa davantage les cheveux. Le chassant d’un geste de la main agacé, Kyle tenta en vain d’aplatir ses mèches folles, sachant qu’il devait ressembler à un stupide épouvantail. Sa tuque cacha le plus gros des dégâts, heureusement.

Il y avait des jolies filles, des lycéennes qui bavardaient en pianotant machinalement sur leur portable au-devant, un membre de la sécurité qui les observait avec intérêt posté tout prêt. Kyle capta le rictus de Legan, lui donna un léger coup d’épaule sans étouffer son propre sourire amusé. Ils se tinrent près l’un de l’autre, leurs mains se frôlant à chaque pas, un mince secret partagé.

Legan laissa Kyle poiroter un moment sur un banc du parc, le temps d’aller aux toilettes du coin. Agité, le métis lissa les manches de sa veste (neuve, plus ajustée, à la mode), ramena le capuchon sur sa tête tout en fixant les cailloux étalés au sol. Un arbre lui faisait de l’ombre, trônant large et silencieux derrière le banc. Il donna un coup de pied dans la poussière, releva ses yeux vers le chemin dallé qui s’étirait vers les confins du parc. Une femme se dessina au loin, mince et solitaire, de longs cheveux noirs fins comme le tranchant d’une lame. Kyle la regarda s’avancer, s’imaginant ailleurs, plus loin, pensant soudainement Je pourrais croiser ma mère, une lente terreur grugeant peu à peu son esprit-

Une main se posa sur son épaule, rabaissa son capuchon et Kyle laissa échapper un souffle. Legan couvrit ses yeux, accrochant au passage le rebord de la tuque, et tira sa tête vers l’arrière, agrippant de ses longs doigts ses cheveux sombres, son visage trop pâle. Kyle, fit Legan, sa bouche appuyée tout contre son oreille. Kyle trembla, toucha les mèches brunes du bout des doigts, soupira. Il retira la main qui lui masquait les yeux et les ouvrit, se tournant un peu pour observer Legan, son profil presque parfait, ses yeux brillants. Souriant doucement, Legan se releva de toute sa hauteur tout en conservant deux mains sur les épaules de Kyle, légères, rassurantes.

Son sourire s’étira davantage, malicieux, et il proposa à Kyle de terminer la journée en beauté au sommet de la grande roue. Le métis éclata de rire, une bulle de reconnaissance, d’un amour stupide, lui explosant au creux du ventre. Il leva ses bras, presque au hasard, accrocha le col de Legan et le tira vers lui, leurs lèvres se ratant d’abord vu l’absurdité de l’angle, puis s’écrasant les unes sur les autres, vibrantes de leur rire partagé. « Tu lis dans mes pensées », rétorqua Kyle, à nouveau solide, retombé dans le moment présent.

La grande roue était illuminée de toute part, lumières multicolores dansant sur toute sa surface, belle et majestueuse. Le soleil était tombé et la nuit emplissait le monde, seulement trompée par l’éclairage artificiel du parc. Au sommet cependant, il n’y avait que l’infini du ciel d’encre. Kyle se plaqua contre la vitre de leur compartiment, écartant ses doigts comme pour pousser plus loin, tomber peut-être. Legan referma une main sur son poignet, tirant doucement et Kyle tourna la tête, sourit.

Legan glissa une main sur la tuque, la fit glisser vers l’arrière pour toucher ses cheveux de l’autre, les palpant avec un soupir content, proche de ses lèvres. La tuque lui tomba sur les genoux, molle, informe. Baissant les yeux vers celle-ci, Kyle sourit, le mouvement effleurant la bouche de Legan. Il tendit les doigts, les fit jouer le long de la fibre, contemplatif. Il y avait quelque chose là-dedans, un symbolisme qu’il n’arrivait pas tout à fait à saisir, mais qu’il pressentait comme important. Legan tira un peu sur ses cheveux, réclamant son attention et Kyle releva les yeux, s’étouffa un peu avec l’amour qu’il lui portait.

La scène avait un air de fin du monde, figée au sommet d’un ciel indifférent, immuable.

Kyle appuya une fois contre la bouche de Legan, puis lui souffla un je t’aime à peine étouffé par les feux d’artifice qui retentirent dans le lointain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I BRING FANFIC...or is it?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma toute première fanfic, victime : Dn Angel
» [FanFic] Le Garçon étoilé
» paradise chapter fanfic
» (fanfic) L'envers du décors
» Deuxième Fanfic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeu :: Fictions :: One-Shots-
Sauter vers: